Centre Maurice Halbwachs

Groupe : Direction et équipe administrative, Chercheurs et Enseignants chercheurs, Chercheurs Permanents

Serge Paugam

Directeur d’études EHESS, Directeur de recherche CNRS, Directeur du CMH depuis janvier 2019
CNRS

Informations personnelles

Adresse

ENS - Campus Jourdan Bâtiment Oïkos - bureau R4-26
48 boulevard Jourdan
75014 Paris

Téléphone

+33 (0)1 80 52 14 15

E-mail

serge.paugam@ehess.fr

Site internet

https://www.serge-paugam.fr

Biographie

PRÉSENTATION - AXES DE RECHERCHE
Mes travaux de recherche portent sur deux domaines principaux : la sociologie de la pauvreté et de la précarité et la sociologie de l’attachement social. Mes recherches sur la pauvreté et m’ont conduit à élaborer le concept de disqualification sociale qui renvoie au processus d’affaiblissement ou de rupture des liens de l’individu à la société au sens de la perte de la protection et de la reconnaissance sociale. Il met l’accent à la fois sur le caractère multidimensionnel, dynamique et évolutif de la pauvreté et sur le statut social des pauvres pris en charge au titre de l’assistance. J’ai mobilisé ce concept dans des recherches comparatives au niveau international sur la pauvreté et le chômage et dirigé plusieurs programmes européens dans ce domaine, ce qui a abouti à la publication de plusieurs ouvrages traduits en plusieurs langues. J’ai également étendu ce concept au monde du travail en insistant notamment sur le processus par lequel des salariés peuvent faire l’expérience d’une dégradation de leur rapport au travail et à l’emploi et vivre ainsi, de façon paradoxale, une intégration professionnelle qui les disqualifie. Le concept de disqualification sociale s’attache à démontrer la dynamique à l’œuvre dans les sociétés modernes qui conduit certains groupes sociaux à faire l’expérience récurrente et douloureuse de liens qui les fragilisent et de liens qui les oppressent au point de perdre peu à peu la possibilité réelle de se conformer au système normatif qui s’impose à eux – et malgré eux - et de se sentir pleinement attachés aux autres groupes et à la société dans son ensemble.

Mes travaux ont ensuite porté sur ce que j’appelle la théorie de l’attachement social. Ils m’ont conduit à explorer de façon plus systématique, dans une perspective durkheimienne, les différents types de liens qui attachent les individus entre eux et la société : le lien de filiation (au sens des relations de parenté), le lien de participation élective (au sens des relations entre proches choisis), le lien de participation organique (au sens de la solidarité organique et de l’intégration professionnelle) et le lien de citoyenneté (au sens des relations d’égalité entre les membres d’une même communauté politique). Le concept d’attachement social permet d’analyser comment ces quatre types de liens s’entrecroisent en chaque individu au cours du processus de socialisation, mais aussi comment chaque société y contribue en fixant et régulant les règles de la vie collective. C’est dans le sens de cette régulation sociale globale que je parle de régime d’attachement social, lequel a pour fonction de produire une cohérence normative globale afin de permettre aux individus et aux groupes de faire société, au-delà de leurs différenciations et de leurs rivalités. Quatre types de régimes d’attachement peuvent être définis : le régime de type familialiste, le régime de type volontariste, le régime de type organiciste et le régime de type universaliste. Chacun d’entre eux est une combinaison inégale des quatre types de liens dont l’un assure une fonction régulatrice par l’influence qu’il exerce sur les trois autres.

Pour analyser en profondeur ces régimes d’attachement, je m’appuie sur des sources diverses, aussi bien historiques, anthropologiques que juridiques. Un travail empirique récent a permis de vérifier cette typologie des régimes d’attachement à l’échelle des pays européens et un travail similaire est en cours à une échelle internationale plus large incluant 35 pays répartis entre l’Europe, l’Amérique du Nord, l’Amérique du Sud, l’Afrique du sud et l’Asie. Une base de données internationales a pu être ainsi constituée à partir de la définition d’indicateurs de liens sociaux. Pour l’analyser et continuer à l’enrichir, je m’appuie sur des collaborations avec des chercheurs de plusieurs universités étrangères, en Suisse, au Canada, aux Etats-Unis, au Brésil, au Chili, en Afrique du sud, en Australie, en Inde, en Nouvelle-Zélande, au Japon et en Corée du Sud. Ce travail à la fois théorique et empirique a donné lieu à plusieurs publications et d’autres sont en préparation ou en cours de publication.

Publications :

Ouvrages de recherche :

- La disqualification sociale. Essai sur la nouvelle pauvreté, Paris, Presses Universitaires de France, 1991, huitième édition avec une préface inédite « La disqualification sociale, vingt ans après », coll. « Quadrige » 2009, (traduit en portugais, Sao Paulo, Educ/Cortez (Brésil), 2003 Porto Editora (Portugal), 2003).

- La société française et ses pauvres. L'expérience du revenu minimum d'insertion, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « recherches politiques », 1993, 2ème édition mise à jour 1995, coll. « Quadrige » 2002 (avec une nouvelle préface à l’édition « Quadrige »).

- Le salarié de la précarité. Les nouvelles formes de l’intégration professionnelle, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Le lien Social », 2000, coll. « Quadrige » 2007 (avec une nouvelle préface à l’édition « Quadrige » (traduit en espagnol, Buenos Aires, Aulas y Andamios Editora, 2015).

- Welfare Regimes and the Experience of Unemployment in Europe (avec Duncan Gallie, sous la dir. de), Oxford, Oxford University Press, 2000.

- Les formes élémentaires de la pauvreté, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Le lien social », 2005, 3ème édition mise à jour et complétée 2013, traduit en espagnol (Alianza Editorial, 2007), en allemand (Hamburger Edition, 2008), en italien (Il Mulino, 2013), en japonais, (2016).

- Des pauvres à la bibliothèque. Enquête au Centre Pompidou (avec Camila Giorgetti), Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Le lien social », 2013.

- L’intégration inégale. Force, fragilité et rupture des liens sociaux (sous la dir. de), Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Le lien social », 2014.

- Ce que les riches pensent des pauvres (avec Bruno Cousin, Camila Giorgetti et Jules Naudet), Paris, Le Seuil, 2017 (traduit en japonais, 2021).

Ouvrages de synthèse :

- L’exclusion, l’état des savoirs (sous la dir. de), Paris, La Découverte, coll. « Textes à l’appui », 1996.

- Repenser la solidarité. L’apport des sciences sociales (sous la dir. de), Paris, PUF, coll. « Le lien social », 2007, 3ème édition « Quadrige » 2015 (avec une nouvelle préface à l’édition « Quadrige »).

- Le lien social, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Que sais-je ? », 2008, 5ème édition mise à jour 2021.

- L’enquête sociologique (sous la dir. de), Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Quadrige-manuels », 2010, 2ème édition 2012 (traduit en portugais, São Paulo, Vozes Editora, 2015).

- Les 100 mots de la sociologie (sous la dir. de), Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Que sais-je ? », 2010, 2ème édition mise à jour 2018 (traduit en japonais, 2019).

- 50 questions de sociologie (sous la dir. de), Paris, Presses Universitaires de France, 2020.

J’ai par ailleurs publié dans de plusieurs revues aussi bien des revues françaises (Revue française de sociologie, Sociologie, Economie et Statistique, Genèses, Etudes Rurales, Communications), des revues nord-américaines (Anthropologie et Sociétés, Sociologie et sociétés, Lien social et politiques), des revues européennes ou de pays européens (Journal of European Social Policy, Revue européenne de sciences sociales, European Societies, Swiss Journal of Sociology, Italian Sociological Review, Sociology of Work, Journal of Sociology and Social Anthropology, Sociologia) que dans des revues latino-américaines (Tempo Social, Revista de Sociología, Sociologias, Sociedad). J’ai également publié dans des revues spécialisées (Social Science & Medicine, Revista Española del Tercer Sector, Revue Internationale de philosophie).

Doctorant.e.s

Thèses à venir (14)

Thèses dirigées (soutenues) (19)

Ouvrages ou numéros thématiques dirigés

Et plus

Toutes les publications

×

Publications sous HAL (par ordre chronologique)