Centre Maurice Halbwachs

Group:Chercheurs et Enseignants chercheurs, Chercheurs Permanents

Saba (Amélie) Le Renard

Chargé.e de recherche, CNRS, Co-responsable de l’axe "Imbrication des rapports sociaux : genre, classe, race"
CNRS

Personal informations

Address

ENS - Campus Jourdan Bâtiment Oïkos - bureau R4-44
48 boulevard Jourdan
75014 Paris

Phone

+33 (0)1 80 52 14 31

E-mail

saba.lerenard@gmail.com

Website

http://cnrs.academia.edu/Am%C3%A9lieLERENARD

Biographie

PRÉSENTATION - AXES DE RECHERCHE
Je suis sociologue, chargé.e de recherche au CNRS et membre du Centre Maurice Halbwachs depuis 2011. J'ai suivi un double cursus en sciences sociales (thèse de doctorat en science politique à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris, 2009) et en langue arabe. J'ai également effectué des séjours de recherche au Centre du roi Faysal à Riyadh (2005-2012), à l’Université de Columbia (New York, 2009), à la Freie Universität (Berlin, 2010),  à l’Université de Berkeley (2016) et à l'Université de Chicago (2021). Mes recherches doctorales, fondées sur une enquête ethnographique, ont croisé sociologie politique, sociologie du genre et études urbaines afin de mettre en lumière les transformations des styles de vie et normes de genre dans l’Arabie Saoudite des "réformes". (Titre de la thèse "Styles de vie citadins, réinvention des féminités. Une sociologie politique de l’accès aux espaces publics des jeunes Saoudiennes à Riyad", qui a donné lieu à deux livres publiés chez Dalloz et Stanford University Press) Après ma thèse, j'ai participé à plusieurs projets collectifs interrogeant la promotion de normes "nationales" de genre et de sexualité, comme le dossier "Nationalismes Sexuels" publié dans Raisons Politiques en 2013. J'ai également mené plusieurs enquêtes sur les transformations des hiérarchies de genre, classe, race et nationalité dans des mondes professionnels multinationaux du Golfe (Riyad et Dubaï en particulier). Mon habilitation à diriger des recherches, obtenue en 2018, a été publiée sous le titre Le privilège occidental. Travail, intimité et hiérarchies postcoloniales à Dubaï (Presses de Sciences Po, 2019; traduction vers l'anglais, Stanford University Press, 2021). Ces dernières années, j'ai également co-écrit deux livres, Genre et féminismes au Moyen-Orient et au Maghreb (Éditions Amsterdam, 2020, avec Abir Kréfa) et Beyond Exception. New interpretations of the Arabian Peninsula (Cornell University Press, 2020, avec Ahmed Kanna et Neha Vora). Enfin, j'ai participé à la coordination de deux publications collectives, l'une sur la blanchité dans les outre-mers (Critique Internationale, 2022), l'autre, encore en cours d'édition, sur le genre en révolution au Maghreb et au Moyen-Orient. Depuis 2020, j'ai commencé un nouveau projet de recherche par entretiens biographiques auprès de personnes ayant subi des violences sexuelles, projet centré pour le moment sur le contexte français. Je suis membre du conseil pédagogique du master Études sur le genre et membre des comités de rédaction des revues Genre, Sexualité, Société  et Cahiers du genre. J'ai reçu en 2010 le prix de thèse sur la ville ainsi que le prix de thèse en science politique des éditions Dalloz; j'ai ensuite reçu la Médaille de bronze du CNRS en 2015, ainsi qu’une mention honorable de l’Association for Middle East Women’s Studies, la même année, pour mon ouvrage A Society of Young Women : Opportunities of Place, Power, and Reform in Saudi Arabia (Stanford University Press, 2014).

Habilitation à diriger des recherches

Devenir occidental·e à Dubaï

La formation de groupes sociaux au prisme d’une sociologie féministe postcoloniale.

Theses to come

Thèses dirigées (soutenues)

Ouvrages ou numéros thématiques dirigés

Et plus

All publications

×

Broadcasts