Centre Maurice Halbwachs

Manger et cuisiner ensemble pour « bien-vieillir » ? Quand l’action sociale donne corps aux recommandations officielles

La sociabilité alimentaire des personnes âgées constitue aujourd’hui un enjeu de santé publique majeur porté non seulement par les pouvoirs publics français mais aussi par une partie de la société civile qui contribue à lui donner corps. Depuis le début des années 2000 en effet, on assiste en France à une multiplication d’initiatives locales se servant de l’alimentation partagée comme levier de prévention pour « bien-vieillir ». Les structures porteuses affichent souvent les mêmes objectifs : lutter contre la dénutrition, l’isolement et la solitude qui sont autant de « risques » généralement associés à ce public. L’objectif de cette recherche est d’analyser la mise en application au niveau local des préconisations nationales en ce qui concerne l’alimentation des personnes âgées vivant à domicile. Elle s’appuie sur la description et la comparaison de trois structures proposant chacune un atelier culinaire et un repas partagé associé. Cette recherche amène à saisir les logiques d’action des différentes parties prenantes (participants, animateurs professionnels et bénévoles, financeurs, etc.) ainsi que les mécanismes sociaux en jeu autour du repas et de la cuisine en commun.

Composition du jury

Séverine GOJARD, Centre Maurice Halbwachs/Inra, Directrice de thèse
Vincent CARADEC, Université de Lille 3, Rapporteur
Béatrice MAURINES, Université Lyon 2, Rapporteure
Maryse BRESSON, UVSQ, Examinatrice
Maxime MICHAUD, Centre de recherche de l’Institut Paul Bocuse, Co-encadrant

Soutenance

03/07/2019

14h00

alle « Relais et Châteaux », Institut Paul Bocuse, 1, chemin de Calabert ; 69130 Écully
Publiée le 19/05/2021 par Sonia Bouima (dernière modification le 22/06/2021)