Centre Maurice Halbwachs

Naissance et développement de l’Ecole nationale supérieure du pétrole (E.N.S.P.): 1919-1955

Etude socio-hiostorique

Naissance et développement de l’École nationale supérieure du pétrole (E.N.S.P.) : 1919-1955

« Étude socio-historique »

Cette thèse interroge le processus de formation d’un enseignement technique spécialisé pour le pétrole. En adoptant une démarche de sociologie historique, elle propose un éclairage sur la question de la création de l’enseignement du pétrole en France et de son développement au cours du XXe siècle, ainsi que sur la constitution d’un groupe professionnel des ingénieurs et plus précisément ceux se destinant aux carrières pétrolières.

Même si la question du pétrole n’est pas absente de la littérature, celle concernant la profession et les établissements de formation pétrolière restent toutefois méconnue. Le terrain est en effet peu exploré et les nombreux travaux sont axés généralement sur l’étude du pétrole en tant qu’enjeux stratégiques d’importance pour les équilibres internationaux, de son industrie et de ses perspectives.

En reprenant à nouveau cette question et en examinant les éléments qui entrent dans les stratégies industrielles françaises au cours du XXe siècle, et afin d’observer les éléments essentiels qui provoquèrent un développement rapide de cette branche éminemment importante en France, nous montrerons quelle a été la portée sur un enseignement dans cette branche industrielle, et quelles étaient les conséquences pour la constitution d’un corps techniques pour le pétrole en France ?

La thèse met à jour que l’émergence de l’enseignement pétrolier en France n’est pas exclusif à une volonté individuelle, mais c’est parce que les pouvoirs publics relayés par des acteurs avisés de la question avaient décidé de constituer une compétence technique pour le pétrole, pierre angulaire pour toute affirmation politique et économique nationale d’alors.

Au travers de ces questions ce sont essentiellement les spécificités originales et innovantes d’un interventionnisme d’État et d’une conscience nationale qui ont bâti une industrie inexistante au départ et forte de ses cadres et techniciens reconnus.

Mots clefs

Formation, ingénieur, université, pétrole, hydrocarbures, Strasbourg, Paris, Nancy, Clermont-Ferrand, Politique française du pétrole, enseignement supérieur, formation technique spécialisée, carrière, École nationale supérieure du pétrole, Institut de chimie de Strasbourg, industrie du pétrole, science industrielle, développement industriel, Institut français du pétrole

 

Creation and development of the National Higher School of Petroleum (E.N.S.P.): 1919-1955

“Socio-historical study”

 

This thesis covers the process of forming a specialized technical education for petroleum. Layering on a historical sociology approach, it sheds light on the question of the creation of petroleum education in France and its development during the 20th century, as well as on the setting up of a professional group of engineers and, more specifically, those seeking to prepare a career in oil fields.

Despite the fact that the petroleum issue is not absent from the literature, the one related to the profession and the petroleum training institutions remain however little unknown. The ground is indeed lightly explored and much work is generally focused on the study of oil as a strategic issue of importance for international balances, its industry and its prospects.

By resuming this question again and examining the elements which entered into French industrial strategies during the 20th century, and in order to observe the essential elements which caused the rapid development of this eminently important sector in France, we will demonstrate, what was the impact on instruction in this industrial branch, and what were the consequences for the constitution of a technical body for oil in France.

The thesis updates that the emergence of petroleum education in France is not exclusive to an individual will, but it is because the public authorities, relayed by actors well informed of the question had decided to constitute a technical expertise for oil, the cornerstone for any national political and economic statement of the time.

Through these questions, it is essentially the original and innovative specificities of State interventionism and a national consciousness that have built an industry that did not exist at the beginning and that is strong with its recognized executives and technicians.

Keywords

Education, engineer, university, petroleum, hydrocarbons, Strasbourg, Paris, Nancy, Clermont-Ferrand, French petroleum policy, higher education, specialized technical training, career, Higher National School of Petroleum, Strasbourg Institute of Chemistry, petroleum industry, industrial science, industrial development, French Petroleum Institute

Direction

Composition du jury

M. André Grelon, Directeur d’études, EHESS
M. Alain BELTRAN, Directeur de recherche au CNRS, Université Paris 1, Panthéon Sorbonne
Mme Virginie FONTENEAU, Maîtresse de conférences HDR, Université Paris-Saclay
M. Charles GADEA, Professeur, Université Paris Nanterre
Mme. Nadège VEZINAT, Professeure, Université de Paris 8

Soutenance

07/12/2021

14h30

Centre Maurice Hallbwachs, Ecole Normale Supérieure, Campus Paris Jourdan (salle R5-35), 5e étage bâtiment principal, 48 boulevard Jourdan 75014 Paris.
Publiée le 10/02/2022 par Azzedine Ali Benali (dernière modification le 10/02/2022)