Nos tutelles

CNRS ENS EHESS

Sur les réseaux sociaux

Rechercher




Accueil > Membres > Doctorants

Sitcharn Karine

Doctorante
Discipline : Histoire
Rattachée à titre principal à l’axe "INES"

Sujet de thèse : Une génération d’Antillais face à la guerre d’Algérie (1954-1974)
Directeurs de thèse : Thèse faite en co-direction : Florence Weber (CMH) et Ludivine Bantigny (Université de Rouen)

PRÉSENTATION DE LA THESE :
Dans le cadre de notre thèse intitulée, une génération d’Antillais face à la guerre d’Algérie (1954-1974), nous dressons le portrait de la jeunesse antillaise qui avait 20 ans au moment de la guerre d’Algérie. En écho à cette guerre, cette période voit en effet l’émergence de préoccupations politiques chez de nombreux jeunes étudiants qui prennent le contre-pied les générations précédentes en réclamant l’autonomie ou l’indépendance, mais qu’en est-il de la jeunesse plus populaire ? Pour éclairer cette question sera menée une recherche longitudinale, s’étendant du début de la guerre d’Algérie, en 1954, à la création des premiers syndicats à tendance indépendantiste aux Antilles, en 1974. Dans ce contexte, il s’agira de se demander si ces jeunesses se sont côtoyées sans se rencontrer ou si les années algériennes sont celles d’une conjonction de toutes les jeunesses en Guadeloupe et en Martinique et de l’émergence d’une nouvelle culture partagée. En fait, l’étude tentera de déterminer si la guerre d’Algérie peut être considérée comme une matrice uniformisatrice pour cette génération. La génération des années 50-60 sera ainsi analysée face à un événement, la guerre d’Algérie, mais également dans une perspective diachronique et sociologique pour mettre en évidence les rapports culturels, politiques et sociaux au sein de cette jeunesse.

AXES DE RECHERCHE :
-  histoire orale
-  histoire et mémoires
-  histoire du genre
-  histoire de la jeunesse et des générations
-  identité, culture et territoires
-  histoire de la guerre d’Algérie et de la décolonisation

PUBLICATIONS :
-  SITCHARN, Karine. Enseigner le patrimoine par la pédagogie de projet. In : DUSSAUGE Matthieu (dir). La route de l’esclave, des itinéraires pour réconcilier histoire et mémoire  : Actes du colloque international, Guadeloupe, 10-13 décembre 2014, Paris : L’Harmattan, 2016.

-  SITCHARN, Karine. Génération d’Algérie : les Antilles et la jeunesse des années 50-60, parcours d’appelés, d’engagés volontaires et d’insoumis antillais. In Cahiers des Anneaux de la Mémoire, n°18, 2018, pp.193-214.

-  SITCHARN, Karine. L’engagement anticolonialiste de la jeunesse antillaise des années
1950 aux années 1970, une affirmation identitaire. In : DENECHERE Yves (dir.). Enjeux postcoloniaux
de l’enfance et de la jeunesse, Espace francophone (1945-1980), Bruxelles : Peter Lang, 2019.


COMMUNICATIONS :
- L’engagement anticolonialiste de la jeunesse antillaise des années
1950 aux années 1970, une affirmation identitaire. Colloque international des 27 et 28 juin 2019 : Décolonisation et enjeux post-coloniaux de l’enfance et de la jeunesse (1945-1980), organisé par l’université d’Angers et le TEMOS.
- Constituer un fonds d’archives orales sur la jeunesse antillaise face à la guerre d’Algérie. Conférence « Pratiques contemporaines de l’histoire orale. De l’entretien aux archives orales » EHESS 11, 12 et 13 avril 2019.