Nos tutelles

CNRS ENS EHESS

Sur les réseaux sociaux

Rechercher




Accueil > Activités scientifiques > Séminaires d’axes

Séminaires de l’axe "Sciences sociales du politique et du droit"

Responsables du séminaire : Johanna Siméant-Germanos & Liora Israël

  • Jeudi 6 décembre, de 10h à 13h
    Lieu
     : Campus Jourdan, salle R1-08.
    Siyu Li  : L’esprit calculateur et la méritocratie d’effort
    Camila Alves : La constitution de la conscience du droit dans l’expérience d’une faculté de droit d’élite
    Joël Laillier  : Qui gouverne les sciences humaines et sociales en France (2004-2018) ? Une approche par l’analyse de réseaux et les profils scientifiques
  • Lundi 28 janvier, 14h
    Lieu : Campus Jourdan, salle R2 02
    Deborah Perez, « Dynamiques de l’ancrage local des députés après Ben Ali »
    Emmanuel Didier, « Les bases de données numériques en open access sont-elles des machines à cash ? Science, État et marché aux USA aujourd’hui »
  • Lundi 18 février, à 14h en salle R 2 02
    Yannick Fer qui présentera le chapitre « politique » de son mémoire de synthèse HDR, sur la sociologie du pentecôtisme.
    Leonor Gonzales dont la thèse porte sur la politique de réforme des bus de transports publics à Mexico, par une ethnographie des pratiques et des relations quotidiennes de travail (au travers de laquelle elle étudie comment les catégories morales et identitaires du racisme au Mexique s’articulent à la rhétorique et aux modes de gouvernement néolibéraux)
  • Mercredi 17 avril, 14h-17h
    Lieu
     : Campus Jourdan, en salle R2-21
    Johanna Siméant-Germanos, Professeure de science politique, ENS, qui présentera les résultats de ses recherches en cours, sur le thème : "Décider d’entrer en guerre au Mali"
    Jonathan Pärli, doctorant en histoire à l’Université de Fribourg (Suisse), dont la thèse porte sur l’histoire transnationale du mouvement Suisse de solidarité avec les réfugiés et les demandeurs d’asile (1970-2000), qui intervendra sur le sujet suivant : De quel côté est la légalité ? « L’autre suisse » et la critique affirmative du droit.