Nos tutelles

CNRS ENS EHESS PSL

Sur les réseaux sociaux




Accueil > Activités scientifiques > Activités scientifiques antérieures > Soutenances de thèses 2019

Soutenance de thèse de Julien BOURDAIS

Mauvaise pente.
Les usages sociaux de l’hébergement psychiatrique en contexte de pénurie

19 décembre 2019
Membres du jury

Florence WEBER, Professeur à l’École normale supérieure, CMH, Ecole des hautes études en sciences sociales, directrice de la thèse
Olivier MARTIN, Professeur à l’Université Paris Descartes, rapporteur, Président du jury
Claude MARTIN, Directeur de recherches au CNRS, École des hautes études en santé publique, rapporteur (en visioconférence)
Aude BÉLIARD, Maîtresse de conférences à l’Université Paris Descartes, examinatrice
Isabelle COUTANT, Chargée de recherches au CNRS, IRIS, Université Paris XIII, École des hautes études en sciences sociales, examinatrice
Résumé
Cette thèse s’intéresse aux mécanismes qui construisent aujourd’hui la mobilité du public des lieux d’hébergement de la psychiatrie. En s’appuyant à la fois sur la sociologie de la santé, du travail et des classes sociales elle propose de saisir cette mobilité sous différents angles de manière à dissiper l’apparente disparition de ceux qui constituaient, jusqu’aux années 1960, les pensionnaires des hôpitaux psychiatriques. L’attention portée aux mobilités permet de tenir ensemble une histoire de la contraction du parc hospitalier de la psychiatrie et une histoire de sa massification. L’enquête ethnographique s’est
inscrite dans un cadre monographique en s’attachant à décrire la temporalité des hospitalisations dans une clinique de psychiatrie. Ce parti pris méthodologique a permis de saisir conjointement les différentes formes de discontinuité qui habitent aujourd’hui l’hébergement psychiatrique.