Nos tutelles

CNRS ENS EHESS PSL

Sur les réseaux sociaux




Accueil > À la une

Quand les cantines se mettent à table  : commensalité et identité sociale

Nouveauté

Comoretto Géraldine, Lhuissier Anne et Maurice Aurélie (eds.)

2020. Éditions Quae et Educagri, Collection : Sciences en partage. 160 p. ISBN 9782759231140
Face aux millions de repas servis quotidiennement en France, la restauration collective est aujourd’hui mise au défi de répondre à des enjeux de natures différentes : nutritionnels, environnementaux,sanitaires, économiques, sociaux et éducatifs. Si les établissements sont tous concernés par ces enjeux de société, ils ne se distinguent pas moins par des différences abyssales en matière de financement et d’intérêt politique, entre repas des enfants, des actifs et des personnes en institution (maisons de retraite, Ehpad mais aussi prison, hôpital ou centre d’hébergement d’urgence...). À l’inverse, tous doivent répondre à la double contrainte d’une gestion collective qui essaie de s’adapter à des goûts et des spécificités individuels (handicaps, régime alimentaire…). Présentant les résultats d’un ensemble d’enquêtes empiriques, cet ouvrage met l’accent sur une dimension rarement étudiée des repas pris en collectivité, et pourtant fondamentale : leur fonction sociale. Il met en évidence l’expérience commune de ces repas partagés dans les constructions identitaires, quel que soit l’âge ou l’origine des convives, par exemple dans la formation de l’identité sexuée pour les enfants ou l’identité nationale pour des salariés immigrés. Ces identités se forgent tant dans les interactions entre convives, qu’entre convives et professionnels de la restauration collective, que le regard ethnographique permet ici de décrypter.