Nos tutelles

CNRS ENS EHESS

Sur les réseaux sociaux

Rechercher




Accueil > Membres

Marry Catherine

Directrice de recherche (émérite), CNRS
Membre de l’équipe PRO du CMH.
Discipline : sociologie

PRÉSENTATION - AXES DE RECHERCHE

Catherine Marry est sociologue, directrice de recherche au CNRS, au Centre Maurice Halbwachs (CMH). Après des études d’économie et de sociologie à l’université d’Aix-en-Provence, elle a débuté sa carrière au LEST (Laboratoire d’Economie et de Sociologie du Travail) à Aix-en-Provence en 1972 et l’a poursuivie depuis 1986 à Paris au LASMAS, devenu en 2006 le Centre Maurice Halbwachs. De 2004 à 2010, elle a assuré la responsabilité de l’axe devenu équipe PRO (Professions, Réseaux, Organisations) du CMH.

Ses premiers travaux ont porté sur l’insertion professionnelle des jeunes et sur les relations entre éducation et emploi. La dimension du genre occupe, depuis le milieu des années 1980, une place centrale dans ses réflexions, dans une perspective sociohistorique et de transmissions/ruptures entre générations. La comparaison France-Allemagne est un fil rouge qui traverse ses divers chantiers. Elle a particulièrement étudié la dynamique inachevée de féminisation des professions supérieures qui se traduit par une banalisation relative de leur présence dans ces professions mais aussi par un accès toujours limité aux hautes sphères, qu’il s’agisse des ingénieurs, de chercheurs/chercheuses en sciences de la vie ou de cadres de la haute fonction publique.

Un projet en cours déplace le regard vers la sociologie de la culture, sur le domaine des pratiques musicales amateurs de jeunes adultes, en privilégiant l’angle du genre et de socialisations plurielles (familiale, scolaire, amicale, conjugale, professionnelle). Ces travaux s’appuient sur de grandes enquêtes et des entretiens biographiques.

Depuis 1995, elle s’est impliquée dans la création et l’animation scientifique du réseau MAGE, Marché du travail et Genre et a organisé de nombreux colloque dans ce cadre.

Elle a été membre élue de la section 40 "Politique, pouvoir, organisation" du Comité national du CNRS (2008-2012) et participe régulièrement à des comités de sélection de professeurs d’université et à des expertises de revues, de laboratoires et de projets internationaux.

Elle est membre du comité de rédaction de la revue Sociologie du travail et membre du coité scientifique des revuesTravail, genre et sociétés et Nouvelles Questions Féministes.

Côté enseignement, elle est membre du Conseil pédagogique du Master « Genre, politique et sexualités » de l’EHESS. Elle y a assuré pendant sept ans (2001-2007) un séminaire d’initiation aux études de genre (24h par an) et encadre ou a encadré 8 doctorant-e-s et 2 HDR, dont 4 ont soutenu.

Elle a été professeure invitée à l’Université de Montréal (en 2006), de Fribourg (en Suisse, en 2010 et 2011), de Moscou en 2012, de St Petersbourg en 2013, et conférencière invitée à l’université de Bonn, au Centre Marc Bloch de Berlin, à l’Université autonome de Barcelone, au colloque des 100 ans de la DFG (Association allemande de sociologie) à Francfort (2010) et à l’Université de Varsovie (2011).

PUBLICATIONS

2017

Livre
Article de revue

2015

Article de revue

2014

Chapitre de livre
Article de revue
Rapport

  • Marry Catherine, Jacquemart Alban, Pochic Sophie, Bereni Laure, Le Mancq Fanny et Revillard Anne (2014) Le plafond de verre dans les ministères. Synthèse du rapport remis à la DGAFP, DGAFP, Direction Générale de l’Administration et de la Fonction Publique. (Etudes, recherche et débats).
    Résumé : Ce rapport presente les conclusions d'une recherche financee par la DGAFP dans le cadre de l'appel d'offre sur « Les carrieres des dirigeants dans la fonction publique de l'État. Approche qualitative des inegalites entre hommes et femmes ». Il est le resultat d'une enquete sociologique aupres d'une centaine (deux tiers de femmes, un tiers d'hommes) de cadres dirigeant.e.s et superieur.e.s de deux administrations generales de Bercy et deux administrations generales des ministeres sociaux. Ce travail permet de comprendre et d'expliquer les raisons de la persistance d'inegalites femmes-hommes dans la haute fonction publique (plus precisement dans quatre directions ministerielles ici), particulierement dans les postes les plus valorises. Pour ce faire, l'etude prend en compte les normes organisationnelles de construction de carrieres de dirigeants et leurs effets genres, mais questionne egalement les incidences des evolutions recentes de l'administration, dans un contexte de _place_holder; transformations et de reformes de la fonction publique, accentuees depuis 2007 par la mise en place de la Reforme generale des politiques publiques (RGPP).

2013

Chapitre de livre
Article de revue

  • Gobe Eric, Marry Catherine et Chamozzi Françoise (2013) « Mobilités internationales et attaches familiales des diplômés maghrébins de grandes écoles », SociologieS, p. 2-15.
    Résumé : Cet article interroge le jeu de la famille dans les mobilites geographiques et professionnelles des diplomes tunisiens et marocains des grandes ecoles d'ingenieurs françaises. Il centre l'attention sur les promotions de diplomes des annees 1989-2002, qui s'inserent dans une economie liberalisee et internationalisee, ouvrant aux ingenieurs des grandes ecoles une large palette de choix dans la localisation de leur emploi. Articule a ces opportunites socioeconomiques, le « _place_holder;choix _place_holder;» du conjoint exerce une forte contrainte sur la mobilite geographique. Les diplomes qui ont epouse une etrangere (une Française le plus souvent) sont plus enclins a rester durablement en France, c'est l'inverse pour ceux qui ont epouse une Marocaine ou une Tunisienne. Cette dimension de la famille conjugale est souvent negligee par les travaux sur les migrations internationales, y compris par ceux qui s'interessent aux familles transnationales. Dans le meme temps, la perspective developpee ici conduit a nuancer l'hypothese selon laquelle les « _place_holder;heritiers _place_holder;» _place_holder;auraient de plus grandes dispositions a la circulation internationale, favorisees par des experiences de sejours plus ou moins longs a l'etranger (notamment en France) ER - End of Reference

  • Marry Catherine (2013) « Compte rendu de l'ouvrage de Mathieu Trachman, Le travail pornographique. Enquête sur la production de fantasmes », La Vie des idées.
  • Marry Catherine (2013) « Le modèle allemand à l'épreuve du genre », Travail, genre et sociétés, 30, p. 185-190.
Rapport

2012

Chapitre de livre
Article de revue

2011

Livre
Chapitre de livre

  • Kieffer Annick et Marry Catherine (2011) « Filles et garçons minoritaires dans leur filière d'études », in Les mondes étudiants. Enquête Conditions de vie 2010, La Documentation Française, Paris, p. 27-36.
    Résumé : Décennie après décennie, la meilleure réussite des filles ne se dément pas. Leur présence s’affirme aux niveaux les plus élevés de l’enseignement supérieur : en 2010, elles représentent 57% des étudiants et la moitié des nouveaux docteurs. Cette dynamique s’accompagne d’un maintien d’orientations différenciées. Les filières paritaires sont rares. Une petite minorité d’étudiant-e-s (3%) s’aventure dans une voie occupée par l’autre sexe, tels les garçons vers des études d’infirmières et les filles vers celles de technicien industriel. Qui sont ces transfuges ? Les garçons font-ils plus ou moins souvent ces choix atypiques ? Les modalités d’entrée diffèrent-elles ou non pour les unes et les autres ? Les retours à la « normale » ou les fugues hors de ces voies d’exception, sont-ils plus fréquents chez les filles, du fait d’un « coût » plus élevé de la transgression ? L’enquête Conditions de vie des étudiants offre des pistes de réponses à ces questions sans épuiser le sujet. ER - End of Reference

  • Marry Catherine (2011) « Le genre, passeur de frontières », in Les catégories sociales et leurs frontières, Presses de l’Université Laval, Québec, p. 191-207.
  • Marry Catherine et Le Mancq Fanny (2011) « La dynamique inachevée de l’égalité entre les sexes », in La société française, un bilan sociologique des évolutions depuis l’après-guerre, Armand Colin, Paris, p. 69-94.
    Résumé : Sur le long XXe siècle les avancées vers l’égalité entre les sexes sont remarquables. Les lois favorisant l’émancipation des femmes sont particulièrement nombreuses dans les années 1965-1970. La meilleure réussite scolaire des filles et la féminisation rapide de professions supérieures longtemps réservées aux hommes sont des éléments décisifs des transformations de la place des femmes dans la société française. Cette dynamique se heurte toutefois à des résistances diverses. A la fin des années 2000, qu’il s’agisse des salaires ou des responsabilités professionnelles, des mandats électifs ou des charges parentales, les hommes l’emportent encore sur les femmes. En termes de santé comme de sanctions pénales les femmes paraissent mieux protégées. Des recherches récentes mettent aussi en question leurs avantages dans ces domaines. ER - End of Reference
Article de revue

2010

Chapitre de livre

2009

Chapitre de livre
Article de revue

2008

Chapitre de livre
Article de revue
  • Marry Catherine (2008) « Le plafond de verre dans le monde académique : l'exemple de la biologie », Idées, la revue des sciences économiques et sociales, 153, p. 36-47.
    Résumé : le monde académique n'échappe pas au plafond de verre, ou ciel de plomb, qui limite les carrières des femmes : dans toutes les disciplines, leur part s'étiole au fil de la hiérarchie des grades et des honneurs. Cet article appuyé sur deux enquêtes menées au CNRS et à l'INRA, se propose d'apporter des pistes d'explication à ces inégalités sexuées en explorant un coin du ciel de plomb : celui qui pèse sur les chercheuses en sciences de la vie. ER - End of Reference

2007

Livre
  • Löwy Ilana et Marry Catherine (2007) Pour en finir avec la domination masculine. De A à Z, Les Empêcheurs de penser en rond, Paris, 340 p.
    Résumé : Les progres de l'egalite entre les sexes ainsi que la reussite exceptionnelle de quelques femmes ne doivent pas masquer la persistance de discriminations insidieuses et de prejuges tenaces. Les 100 mots de ce lexique s'attachent a les denicher a travers une deambulation heteroclite qui fait passer, entre "accouchement" et "violence", par amour, cure, hysterie, jazz, orgasme, metiers, poils.... Il se veut un outil ludique qui aide a comprendre la construction de cette domination seculaire, ses mecanismes, ses ruses pour tenter ainsi de la dejouer. ER - End of Reference
Chapitre de livre

2006

Chapitre de livre

2005

Livre
Chapitre de livre

0 | 50 | 100

--- Exporter la sélection au format

COMMUNICATIONS
Albenga Viviane, Hatzipetrou-Andronikou Reguina, Marry Catherine, 2013, « Subverting and reshaping gender through music making : lessons from adult amateurs’ trajectories, at the intersection of age, gender and cultural identity », Music, gender and difference. Intersectional and postcolonial perspectives on musical fields, Vienne, 10-12 octobre 2013.

Marry Catherine, Pochic Sophie, Revillard Anne, 2012, « Le plafond de verre dans les Ministères : premiers résultats d’enquête », Séminaire du GEPP, OFCE, 4 octobre 2012.