Nos tutelles

CNRS ENS EHESS

Sur les réseaux sociaux

Rechercher




Accueil > Membres

Laurens Sylvain

Maître de conférences - EHESS
Habilité à Diriger des Recherches
Contact : laurens@ehess.fr

Site personnel

Articles sur Cairn
Rattaché à titre principal à l’axe "SSPD"

Maître de conférences à l’EHESS, Sylvain Laurens y anime notamment le séminaire « Sociologie des élites contemporaines ». Ses travaux se situent à l’intersection de la sociohistoire de l’État et de la sociologie des mobilisations patronales. Ses publications les plus récentes portent sur les relations entre les hauts fonctionnaires de la Commission européenne et les business associations européennes. Il s’intéresse à l’évolution des stratégies des firmes auprès des institutions de l’Union européenne depuis les années 1960 (Lobbyists and bureaucrats in Brussels, Routledge 2018). Il travaille notamment sur l’enrôlement de l’autorité scientifique par les groupes d’intérêts économiques et les rapports entre le lobbying et l’expertise savante. Son dernier ouvrage porte sur l’histoire de la médiation scientifique et des organisations rationalistes (Militer pour la science, Editions de l’EHESS 2019). Il fait partie de l’axe SSPD du laboratoire et travaille sur la production administrative des rationalités économiques.

Thèmes de recherche
• Sociologie et histoire de l’Etat et de l’action publique
• Sociologie et histoire des mobilisations patronales au niveau européen
• Histoire de l’anticommunisme (programme ANTICOM)

Doctorant.e.s

PUBLICATIONS
Ouvrages
Militer pour la science. Les organisations rationalistes en France (1931-2005), Editions de l’EHESS, 2019.
Lobbyists and bureaucrats in Brussels, Routledge, 2017.
Les courtiers du capitalisme. Milieux d’affaires et bureaucrates à Bruxelles, Marseille, Agone, 2015.
Une politisation feutrée. Les hauts fonctionnaires et l’immigration en France (1962-1981), Paris, Belin, coll. Socio-histoires, 2009.
• [Dir.] Avec Frédéric Neyrat. Enquêter, de quel droit ? Menaces sur l’enquête en sciences sociales, Bellecombe en Bauges, éditions du Croquant, 2010.

Direction de dossiers de revues
• [Dir.] Avec Narguesse Keyhani. La production officielle des différences culturelles, Cultures & Conflits, 2018
• [Dir.] Avec Isabelle Boni-Le Goff. « Les entrepreneurs de la ’nouvelle entreprise’ », Sociétés contemporaines, n° 89, 2013.
• [Dir.] Avec Julian Mischi, Apprendre le travail, Revue Agone n° 46, 2011.
• [Dir.] Avec Choukri Hmed. L’invention de l’immigration, Revue Agone n°40 , 2008.

Sélection d’articles
• S. Laurens et J. Mischi, “Apprendre à travailler : The uneasy journey of counter-school culture in the country of cultural capital theory ?”, Ethnography, 2018.
• S. Laurens, « De ‘la promotion culturelle des immigrés’ à ‘l’interculturel’ », Cultures et conflits, n° 107, 2017, pp. 15-43.
• S. Laurens et D. Serre, « Des agents de l’Etat interchangeables ? L’ajustement dispositionnel des agents au cœur de l’action publique », Politix, n° 115, 2016, pp. 155-177.
• S. Laurens, « Dans les pas d’un ministre, dans les rouages d’un ministère », Temporalités, vol. 23, 2016, (consultable en ligne)
• S. Laurens, « Astroturfs et ONG de consommateurs téléguidés à Bruxelles », Critique Internationale, 2015, n° 67, pp. 83-99.
• S. Laurens, « Le Club de l’horloge et la haute administration : promouvoir l’hostilité à l’immigration dans l’entre-soi mondain », Revue Agone, Histoire, politique et sociologie, 2014, n° 54, pp. 73-93.
• « Make it EU friendly : Les entrepreneurs du « patronat européen » face aux effets de la concurrence économique », Sociétés Contemporaines, vol. 1, n° 89, 2013, pp. 17-46.
• Avec Francis Marchan. « Traiter des « masses » de données prosopographiques par la numérisation d’annuaires : entre espoirs et vertiges », BMS, Bulletin de Méthodologie sociologique, n° 113, juillet 2012, pp. 53-65.
• Avec Francis Marchan et Mathieu Van Crinkingen. « Il faut de tout pour faire un monde clos : genèse et délimitations symboliques du quartier européen de Bruxelles », Actes de la recherche en sciences sociales, n° 195, 2012, pp. 78-97.
• « Des entre-soi « cosmopolites » aux sociabilités intenses ? Enquête sur l’individualisation paradoxale de la pratique sportive dans un club bruxellois », Regards sociologiques, n°43-44, 2012, pp.35-59
• Avec Julian Mischi. « Les politiques de revalorisation du travail manuel (1975-1981). Quand les libéraux déconstruisent la classe ouvrière », Revue Agone. Histoire, politique et sociologie, n° 46, 2011, pp. 65-86.
• Avec Jérôme Berthaut et Eric Darras. « Pourquoi les faits-divers stigmatisent-ils ? L’hypothèse de la discrimination indirecte », Réseaux, n° 157-158 (« Pratiques journalistiques), 2009, p. 89-125.
• « Les agents de l’Etat face à leur propre pouvoir. Eléments pour une micro-analyse des mots griffonnés en marge des décisions officielles », Genèses, n° 72, 2008, p. 26-41.
• « Les maliens à l’Elysée. Chronique d’une visite forcée », Revue Agone. Histoire, politique et sociologie, n° 40, 2008, p. 95-107.
• « 1974 et la fermeture des frontières. Analyse critique d’une décision érigée en turning-point », Politix, vol. 21, n° 82, 2008, p. 67-92
• « L’immigration une affaire d’Etats : conversion des regards sur les migrations algériennes », Cultures et Conflits, n° 67, 2008, p. 33-53.
• « ’Pourquoi et comment poser le questions qui fâchent ?’ Réflexion sur les dilemmes récurrents que posent les entretiens avec les imposants », Genèses, n°69, 2007, p. 112-127.
• « La noblesse d’Etat à l’épreuve de l’Algérie et de l’après 1962 », Politix. Revue des sciences sociales du politique, vol. 19, n° 76, 2006, p. 75-96.

Préfaces, chapitres ou notices d’ouvrages scientifiques
• « Le Simmel de Freund. Sociologie d’une importation sélective », in Denis Thouard et Bénédicte Zimmermann, Georg Simmel : Le parti pris du Tiers, Paris, CNRS éditions, 2017, pp. 33-55.
• « Retour sur une case blanche. Eléments de morphologie des cabinets ministériels français dans la décennie 1970 », in J-M Eymeri-Douzans, Xavier Bioy et Stéphane Mouton, Le règne des entourages. Cabinets et conseillers de l’exécutif, Paris, Presses de Sciences Po, 2015, pp. 391-407.
• Notice « Lobby » in E. Henry, C. Gilbert, J-N Jouzel, P. Marichalar, Dictionnaire critique de l’expertise, Paris, Presses de Sciences Po, 2015.
• « L’espace des organisations patronales européennes aujourd’hui », in Hélène Michel (dir.), Représenter le patronat européen. Formes d’organisation patronale et modes d’action européenne, Bruxelles, PIE Peter Lang, 2013, pp. 45-65.
• Avec Hélène Michel, « Socio-histoire d’un espace de représentation européenne des intérêts patronaux (1960-2004) », in Hélène Michel (dir.), Représenter le patronat européen. Formes d’organisation patronale et modes d’action européenne, Bruxelles, PIE Peter Lang, 2013, pp. 23-45.
• « Une sociologie de la note administrative : notations sur un instrument du pouvoir administratif... » in J-M Eymeri-Douzans & Geert Bouckaert (dir.), La France et ses administrations : un état des savoirs, Bruxelles, Bruylant-De Boeck, 2012.
• Avec Julian Mischi. Préface & postface à l’édition française de Paul Willis, L’école des ouvriers, éditions Agone, 2011.
• Avec Frédéric Neyrat, « Le chercheur saisi par le droit : l’enquête et les sciences sociales en procès ?” », in Sylvain Laurens et Frédéric Neyrat (dir.), Enquêter, de quel droit ? Menaces sur l’enquête en sciences sociales, Bellecombe en Bauges, éditions du Croquant, 2010.
• Avec Choukri Hmed. « Les résistances à l’institutionnalisation », in Jacques Lagroye et Michel Offerlé (dir.), Sociologie des institutions, Paris, Belin, 2010.
• « Les politiques publiques d’immigration », in Antonin Cohen, Bernard Lacroix et Philippe Riutort (dir.), Nouveau manuel de science politique, Paris, La Découverte, 2009, p. 329-332.
• « Segmenter et évaluer l’offre politique : les cellules d’évaluation de Valéry Giscard d’Estaing » in Mesures, IAE Presses Universitaires de Toulouse, 2003, p.203-214.

Autres articles
Avec Hélène Michel. « Figures patronales », introduction et coordination du dossier Savoir /Agir n° 10, 2010, p. 9-12.
Avec Romain Bertrand. « Les salaires de la peur. Métiers et dividendes de l’expertise des risques », introduction et coordination du dossier Savoir / Agir n° 9, 2009, p. 9-12.
• « Le ministère symptôme : retour sur quarante ans de bégaiement au sein de l’Etat français », Savoir/Agir, n°2, déc. 2007, p. 21-30.
• « Le racisme : un attribut du populaire ? », Plein Droit, Juillet 2006, p. 13-21.

Compte-rendus d’ouvrages

• Frederik Cooper & Ann Laura Stoler, Tensions of Empire. Colonial Cultures in a Bourgeois World, (University of California press, 1997), Politix. Revue des sciences sociales du politique, vol. 19, n° 76, 2006, p. 167-170.
• Todd Shepard, The invention of decolonization. The Algerian War and the Remaking of France, Annales, Histoire et sciences sociales, vol. 63, n° 3, 2008, p. 723-725.
• Corinne Delmas, Instituer des savoirs d’Etat : l’Académie des sciences morales et politiques au XIXe siècle, (Paris L’Harmattan, « Logiques politiques », 2006), Genèses, n° 71, 2008.
• [Avec S. Jouanneau.] Sylvain Brouard et Vincent Tiberj, Français comme les autres ? Enquête sur les citoyens d’origine maghrébine, africaine et turque, (Presses de Science Po, 2005), Sociétés politiques comparées. Revue européenne d’analyse des sociétés politiques, n° 7, septembre 2008.
• Enrique Martin-Criado, Les deux Algéries de Pierre Bourdieu, (Bellecombe en Bauges, ed. du Croquant, 2008), Sociétés politiques comparées. Revue européenne d’analyse des sociétés politiques, n° 13, mars 2009.
• Delphine Serre, Les coulisses de l’État social. Enquête sur les signalements d’enfant en danger, (Paris, Raisons d’agir, coll. « Cours et travaux », 2009), Champ pénal. Nouvelle revue internationale de criminologie, vol. VII, 2010.
Georg Menz, The Political Economy of Managed Migration. Nonstate Actors, Europeanization, and the Politics of Designing Migration Policies, (Oxford, Oxford University Press, 2009), Politique européenne, vol. 1, n° 30, 2010, p. 241-243.
• Emmanuel Blanchard, La police parisienne et les Algériens (1944-1962), (Paris, Nouveau Monde, 2011), Genèses, janvier 2013.
• Pierre Lascoumes et Carla Nagels, Sociologie des élites délinquantes. De la criminalité en col blanc à la corruption politique, Armand Collin, 2014. In Sociologie du travail, automne 2016.

Rapports
• [Dir.] Avec Jérôme Berthaut et Eric Darras. « Dire et prescrire la différence dans l’information locale », rapport au FASILD, mars 2005, 482 p.
• Avec Caroline Boe, Jérôme Berthaut, Choukri Hmed et Solenne Jouanneau. « Should Voltaire be a prophet in his own country ? An analysis of the media’s treatment of the cartoon crisis » in Risto Kunelius, Elisabeth Eide, Oliver Hahn et Roland Schroeder (ed.), Reading the Mohammed cartoons controversy, An International Analysis of Press Discourses on Free Speech and Political Spin, Projekt verlag, Bochum/Freiburg, 2006, p. 43-65.
• « La représentation patronale française dans l’Union européenne : Conditions d’européanisation des organisations et usages d’une représentation », Contribution à H. Michel (dir.), Rapport DARES, mars 2011, 101 p.
• Avec Céline Bessière et Olivier Martin. Rapport de session CNU section 19 (suivi des Annales 1996-2011), 2012, 61 p. (+ annexes)
• Contribution à L. Pitti (dir.), Rapport pour le Ministère de la Culture, « Entre deux rives :les réceptions de l’œuvre d’Abdelmalek Sayad (1933-1998) dans les sciences sociales en France », 2012, 126 p.

Entretiens publiés
• Avec Louis Weber. Entretien avec Michel Offerlé : « Un patronat entre unité et divisions. Une cartographie de la représentation patronale en France », Savoir / Agir, n°10, pp. 73-84.
• Avec Frédéric Neyrat. Entretien avec Pinar Selek : « Je n’allais pas donner les noms, c’est une question d’éthique », in Sylvain Laurens et Frédéric Neyrat, Enquêter de quel droit : menaces sur l’enquête en sciences sociales, Editions du Croquant, 2010, pp. 235-242.
• Avec Julian Mischi. Entretien avec Paul Willis : « Saisir la reproduction sociale “par en bas” : notes sur un classique et sa postérité », in Paul Willis (dir.), L’école des ouvriers. Comment les enfants d’ouvriers obtiennent des boulots d’ouvriers, Marseille, Agone, coll. « L’ordre des choses », 2011, pp. 385-421.
• Avec Julian Mischi. Entretien avec Paul Willis : « La division intellectuel / manuel ou le recto-verso des rapports de domination », Revue Agone. Histoire, politique et sociologie, n°46, pp. 65-85.

Formation

• Habilitation à diriger des Recherches (UVSQ) : « L’administration comme lieu de politisation des enjeux sociaux. Une socio-histoire des luttes pour la monopolisation du capital bureaucratique », 2015, sous la direction de F. Lebaron
• Doctorat de l’EHESS : « Hauts fonctionnaires et immigration en France (1962-1981) – Socio-histoire d’une domination à distance », 2006, sous la direction de G. Noiriel