Nos tutelles

CNRS ENS EHESS

Sur les réseaux sociaux

Rechercher




Accueil > À la une

Concours chercheurs du CNRS

Jusqu’au 31/12/2018, le Centre Maurice Halbwachs fonctionnera en équipe. A compter du 1er janvier 2019, l’organisation par axe sera effective

Les candidat-e-s aux concours chercheurs du CNRS souhaitant demander un rattachement au Centre Maurice Halbwachs (UMR 8097 - CNRS/ENS/EHESS) sont invité-e-s à prendre contact avant le 1er décembre 2018 avec les responsables d’axes du Centre en fonction de leurs centres d’intérêts. Il est souhaitable de leur transmettre le plus rapidement possible CV et pré-projet, avec copie à la direction du Centre (Patrick Michel : patrick.michel@ens.fr et Serge Paugam : paugam@ehess.fr)
Généraliste, le CMH défend une conception de la recherche pluraliste portant attention aux rapports sociaux et à leurs recompositions, à l’aide de méthodes empiriques diversifiées.
Le centre est organisé en cinq axes, dont les priorités pour ce concours sont les suivantes :

  • L’axe "Inégalités et solidarités" dirigé par Isabelle Parizot (isabelle.parizot@ens.fr) et Florence Weber (florence.weber@ens.fr)

Thèmes  : Quatre dimensions structurantes : "Territoires", "Trajectoires", "Pratiques et représentations" et "Régulations"

  • L’axe "Le travail depuis ses frontières" dirigé par Philippe Askenazy (philippe.askenazy@ens.fr) et Claude Didry (claude.didry@ens.fr)

Thèmes : Etudier le travail depuis ses frontières, c’est ainsi articuler son étude avec le fonctionnement plus global des entreprises dans nos économies mondialisées, avec la vie privée et les styles de vie, et/ou en le saisissant à l’articulation entre différents espaces nationaux ou périodes historiques.

  • L’axe "Sciences sociales du politique et du droit" dirigé par Johanna Siméant-Germanos (johanna.simeant@ens.fr) et Liora Israël (liora.israel@ehess.fr)

Thèmes : Quatre orientations ont vocation à orienter les recherches, à fédérer des enquêtes collectives et individuelles, et à nourrir l’orientation de séminaires et colloques. La première concerne l’ethnographie du gouvernement et de l’Etat. La seconde touche à la place du droit et du politique, et des savoirs de gouvernement y afférant, dans les processus d’institution et de catégorisation. La troisième concerne le continuum des formes de protestation, de mobilisation et d’expression parfois plus ténue de non-consentement. Enfin, la quatrième renvoie au projet d’une appréhension extensive du politique et du juridique, qui se saisisse de la dimension politique et juridique des activités sociales, ce quine se limite pas à faire du politique et du juridique des simples"outputs" du social.

  • L’axe "Pratiques de l’écriture et de matérialité des connaissances" dirigé par Bertrand Müller (bertrand.muller@ens.fr) et Béatrice Fraenkel (Beatrice.Fraenkel@ehess.fr).

Thèmes : Etude matérielle et scripturaire des pratiques intellectuelles, savantes, sociales, artisitiques (inscriptions, documents, archives, iconographie) à partir de l’observation des situations au cours desquelles ces productions sont créées, consignées, diffusées, normalisées, utilisées et stockées. Ce style d’études est appliqué par les membres de l’axe à tous les domaines de la vie sociale : vie quotidienne, activités domestiques, éducation, métiers et professions, productions savantes et culturelles.

  • L’axe "Imbrication des rapports sociaux : genre, classe, race" dirigé par Laure Bereni (laure.bereni@ens.fr) et Amélie Le Renard (amelie.lerenard@gmail.com)

Thèmes : Processus de racialisation et aux rapports sociaux de race. Axe ouvert à toute réflexion sur l’imbrication de rapports de pouvoir multiples (sexualité, âge/génération, validocentrisme/handicap, nation/nationalité...), dans une pluralité de sphères de la vie sociale et de contextes.
Bénéficiant d’une triple tutelle du CNRS, de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales et de l’École Normale Supérieure, le CMH est localisé sur le campus Jourdan de l’ENS Paris.